MAPSEC | Méthode d’équilibrage Equilog
équilibrage par uniformisation des températures de retour
16018
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16018,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.3,vc_responsive

Méthode Mapsec dite Equilog

Rééquilibrage hydraulique, réduisez jusqu’à 20 % votre consommation

Le dispositif consiste à homogénéiser les températures moyennes des antennes à équilibrer.

 

La méthode d’équilibrage par uniformisation des températures de retour consiste, lorsque le bâtiment à traiter a fait l’objet de réhabilitations thermiquement homogènes(*), à égaliser les températures de retour des antennes à équilibrer (figure 1).

 

(*) Une réhabilitation consistant au remplacement de l’ensemble des vitrages et/ou à l’isolation de l’ensemble des parois verticales extérieures peut être considérée comme thermiquement homogène.

 

Le principe est ancien mais la possibilité d’aboutir rapidement et sans tâtonnement à un bon résultat est récente.

 

La procédure permet notamment de compenser les pertes en ligne importantes sur les anciennes distributions par une sur-alimentation maîtrisée des extrémités d’antennes.

Figure 1 : Egalisation des températures de retour de boucles de planchers chauffants

Lorsque que le bâtiment a été l’objet d’opérations de réhabilitations thermiquement hétérogènes, il est possible de régler des températures de retour différentes sur chaque antenne si la distribution hydraulique se trouve être en cohérence avec les opérations locales d’isolation. Il est par exemple aisé de calculer et de réduire la température de retour des lignes d’émetteurs situées sous des terrasses ayant fait l’objet d’une isolation spécifique.

 

La procédure peut s’appliquer à tous niveaux d’équilibrage (figure 2), tous types d’émetteurs (plancher chauffants inclus) et tous types de robinetteries en bon état de fonctionnement.

Figure 2 : Niveaux d’équilibrages et températures de références

Avantages de la méthode

 

Les principaux avantages de la méthode EQUILOG sont de :

 

  • Permettre, sans relevés thermiques ou hydrauliques incertains, un équilibrage en parfaite adéquation avec le circuit de chauffage concerné,
  • Prendre en compte les pertes en ligne (chute de température de l’eau en cours de distribution) importantes sur les anciennes distributions d’eau de chauffage,
  • Mettre en œuvre directement pendant la saison de chauffe ce qui permet d’en vérifier immédiatement le résultat,
  • De permettre le traitement de tous les types de robinets d’équilibrage qu’ils soient ou non de type volumétriques (possibilité de mesure des débits).
  • Eviter ou de limiter la vidange de l’installation
  • Bénéficier de la prime économie d’énergie et d’accéder aux prêts des organismes concernés
  • Réaliser jusqu’à 20 % d ‘économie d’énergie

La mise en œuvre est simple

 

techequilogLa méthode consiste à réguler une température de départ fixe et, après stabilisation thermique, à aligner les températures de retour des antennes à traiter sur leur température de retour moyenne, dite « température de référence » (figure n°2).

 

En commençant par le niveau d’équilibrage le plus élevé, on procède par groupes de robinets de même niveau, ce qui permet de traiter les grands circuits en une suite de séquences réalisables en quelques heures.

 

L’opération s’effectue pour des températures extérieures inférieures à 12°C (ou supérieures, y compris hors saison de chauffe, si les locaux sont inoccupés).

 

Hors saison de chauffe, il est procédé au relevé et à l’étiquetage des circuits, à leur désembouage et à l’installation ou au remplacement des robinetteries.

 

Du fait des difficultés d’accès aux robinetteries, l’équilibrage concerne en règle générale le 2ème niveau d’équilibrage et les niveaux supérieurs. Dans le cas des circuits d’alimentation de planchers chauffants et des bâtiments du tertiaire, le 1er niveau peut également être traité.

 

Les opérations donnent lieu à la fourniture d’un rapport détaillé incluant la situation initiale et finale du réseau en termes de température de retour et de positions de réglage des robinetteries.

graph3

Figure 3 : Les opérations donnent lieu à la fourniture d’un rapport détaillé incluant la situation initiale et finale du réseau